mardi 10 novembre 2009

♫♫♫ BE GLEEK ♫♫♫


La nouvelle, et unique, série de la chaîne américaine FOX est une bouffé d'air frais dans le PAF américain de cette rentré 2009 et le notre par la même occasion. Je vous avais déjà parlé (ici) de cette série en devenir dont l'épisode pilot avait été diffusé en avant première au mois de mai dernier. Pour ainsi créer le buzz durant tout l'été et trouver un moyen de se démarquer de tous ces shows dont nous abreuvent les networks américains chaque rentrée. Et il faut bien avouer que ce fût fort malin de part de la FOX car entre les sorties promotionnelles du casting "chantant" et les teasers/trailers diffusés au compte gouttes au milieu de leurs émissions phares ou sur la toile, tout ceci relayé par la communauté grandissante de GLEEk (Né de la contraction du mot glee, chorale, et geek*. C'est ce que l'on appel un "mot valise".) au travers des blogs, de YouTube et autre Facebook.

C'est en découvrant la première bande annonce où les acteurs reprennent le classique du groupe américain Journey "Don't Stop Believin" que j'ai découvert cette série. Or c'est l'une de mes chansons préférées EVER. Et autant vous dire, après avoir visionné les 8 premiers épisodes que leurs performances vocales montent crescendo au fil de l'histoire. Chaque nouvel épisode est une claque en pleine poire pour nous pauvres spectateurs plus habitués aux teenagers stories classiques. De plus en plus de personnes comparent la qualité d'écriture à la défunte série "Arrested Developpement" pour ses dialogues corrosifs. Je n'ai jamais suivie cette dernière, mais cela donne envie vue le niveau de certaines répliques gleekesques (par exemple, Rachel : I tried, but I don't have the gag reflex.
Emma :
When you're older, that will turn out to be a gift.). Je me passerais de commentaires pour illustrer ce passage... Ou encore Rachel sous Vitamin D : "Because if there is two things America needs right now, that is sunshine and optimism. Also, angels." (voir la vidéo des filles, en bas).


En tous les cas, une chose est sûre, Glee n'a vraiment rien à voir avec High School Musical auquel on la compare un peu trop souvent. Ce qui aurait tendance à nuire à l'image de ce show qui ne s'adresse pas que aux ados même si elle parle... d'ados. Normal, l'histoire prends place dans un lycée et plus particulièrement sa chorale (d'où le titre : glee) mais il ne faut néanmoins pas oublier les personnages adultes qui sont loin d'être en restes. Bien au contraire. Mention spéciale à monsieur Shuester, interprété par Matthew Morrison qui chante et bouge son corps divinement bien. Définitivement mon mec préféré du show, rien à envier aux plus jeunes.


Si les premières reprises musicales étaient plus que prometteuses. Je ne pouvais me détacher totalement de l'original en ce qui concerne la chanson de Journey. Problème totalement résolu avec les chansons reprises dans les épisodes suivants qui éclipsent LITTÉRALEMENT les originaux au point de faire passer certains poids lourds de la chanson (Céline Dion, Rihanna, Duffy, Beyonce, Queen, Bon Jovi, pour ne citer qu'eux...) pour des amateurs. Cela en devient énervant tellement le casting est talentueux, aussi bien vocalement que niveau dance et comédie. Chaque nouvel épisode surpasse le précédent et nous emmène dans une direction à laquelle nous n'aurions pas pensé. Revisitant des sujets vues et revues dans les séries pour ados pour les rendre rafraîchissants comme au premier jour. Même si certains sujets peuvent m'énerver, comme cette double histoire de grossesses. Enfin, l'une simulée et l'autre bien réelle (hélas) mais dont l'explication de la conception est abracadabrante (come on, jacuzzi....). Enfin bon, wait and see.


En ce qui concerne les sujets maintes fois abordés dans les séries pour ados, une petite comparaison peut être réalisée entre Glee et l'autre Teenage Show qui cartonne The Vampire Dairies.


Elles ont toutes les deux abordés certains thèmes avec plus ou moins de réussite :
- le car-wash orchestré par les cheerleaders pour récolter des fonds.
- l'éternel épisode sur le football américain (sport totalement incompréhensible pour nous Européens) où le héros remporte le match inextremiste...
Là où dans TVD, c'est traité de façon classique, à part l'apprentie-witch qui met le feu durant le car-wash ; dans Glee, le nettoyage de voitures est une bonne excuse pour un morceau d'RnB clipesque. Quand au match de foot, une chorégraphie sous fond de Single Ladies de Beyonce utilisée comme diversion face à l'équipe adverse qui en reste... sans voix.
Sans compter un jeu d'acteurs excellent, des personnages dont on en découvre chaque épisode un peu plus et pas forcément là où on s'y attends. Les prestations musicales relèvent tout ça, mais aussi la présence de Guest Stars dans leur propre rôle (Josh Groban, très connu aux USA) ou encore la pétillante Kristin Chenoweth (qui devrait refaire une apparition prochainement) dont certains ont sans doute déjà apprécie les talents vocaux dans Pushing Daisies. Et nous devrions avoir le droit à un épisode spécial Madonna. En effet la chanteuse, fan du show, aurait cédé les droits de tout son répertoire. Une P***** d'expérience en perspective pour nos oreilles. Joss Whedon (fan du show) devrait également réaliser un épisode. Quand on repense à l'épisode musical de Buffy ou la web-série Dr. Horrible... on en meurt d'impatience !

Ci-dessous, deux extraits de l'épisode 1.06 Vitamin D où un concours garçons vs. girls est mise en place pour rebooster les troupes. Chaque équipe doit effectuer un mash-up (mélange de deux chansons) de son choix. Mais la pression est telle qu'ils en viennent à consommer une certaine substance... vitaminé.
Tout d'abord les garçons avec It's My Life (Bon Jovi-2000)/Confessions Pt II (Usher-2003) :

video

Puis les filles avec Halo (Beyonce-2009)/Walking on Sunshine (Katrina and the Waves-1985) :

video

* Pour tenter de définir le terme "geek" (BONNE CHANCE !) vous pouvez allez faire un tour ici ou sur Wikipedia, ou encore sur le site des copines de geek pour tenter de mieux comprendre cette race à part pas si différente de nous. Ou encore le site Hello Geekette, une bande de barges qui fait des petits films postés sur DailyMotion... Tordant.
Pour en revenir à la mythologie du mot "geek", je consacrerais un prochain post sur cet état d'esprit car depuis quelques mois je suis une lectrice plus ou moins assidue du nouveau magazine nommé sobrement... GEEK. Tout un programme.

Aucun commentaire: