lundi 2 mars 2009

Desperate Housewives, l'histoire d'un générique

Ce générique est composé d'une succession de tableaux, accompagné d'une musique de Danny Elfman (compositeur attitré de Tim Burton notamment). Dès le départ, Marc Cherry (le créateur de la série) avait une idée précise de l'aspect qu'il souhaitait donner au générique : représenter les femmes désespérées au travers des époques, au moyen d'œuvres picturales plus ou moins connues.

Nous allons décortiquer chacun de ces tableaux avec une présentation tout d'abord de l'oeuvre originale, puis la ré-interprétation par l'agence yU+co (qui est également à l'origine, entre autre, de celui de la série Ugly Betty, ou des génériques de films de Ennemi d'État, Les autres, Enchanted, ou encore de la refonte des logos de Walt Disney et Dreamworks, ou la pub pour la Renault Twingo...), responsable de la création de ce générique où les images s'enchaînent comme dans un livre animé.

*** Lucas Cranach l'Ancien (Cranach the Elder), 1528 ***


Tout le monde a probablement reconnu la référence d'Adam et d'Eve et de la pomme sauf qu'ici ce n'est pas la femme qui commet la faute en mordant dans la pomme mais Adam se fait écraser par cette pomme. On peut penser au pouvoir des femmes par cette figure. Au niveau artistique, plusieurs Adam et Eve de Lucas Cranach L'ancien ont probablement servi de base à cet hommage. Elles sont visibles aux Offices de Florence et au Norton Simon Museum of Pasadena.



*** L'hypostyle du temple de Philaede de David Roberts reproduite en lithographie par Louis Haghe ***

Roberts était ce qu'on appelle un peintre topographe, c'est-à-dire un peintre s'évertuant à reproduire des lieux. De préférence éloignés, voire exotiques. Lors d'un très long voyage au Moyen-Orient, il réalisa deux importantes séries qui parurent ensuite en recueils par l'intermédiaire de la lithographie. L'un était consacré à l'Égypte (celle des Pharaons mais aussi le Caire et l'Alexandrie de son époque), l'autre à la Palestine et à ses lieux saints.


Contrairement aux autres peuples dans l'antiquité, les femmes semblent avoir vécu en parfaite égalité avec les hommes en Égypte ancienne. Ainsi le peuple vénérait également des déesses comme Isis, déesse des enfants et du mariage. Mais dans le générique c'est une autre femme qui est représentée, c'est Nefertari. Elle a été reine et épouse royale du pharaon Ramses II. Son raport avec la série ? C'était très certainement une Desperate Housewive de son époque. Elle donna 10 enfants à Ramsès (que l'on retrouve autour d'elle dans le générique) mais celui-ci ne se contentait pas uniquement d'une épouse mais avait plusieurs femmes et maîtresse, c'est peut-être ce que l'on voit dans le générique qui submerge notre Nefertari. Nefertari avait notamment participé au traité de paix entre les Égyptiens et les Hittites.


*** Les Époux Arnolfini de Jan Van Eyck, 1434 ***
Cette peinture date de la Renaissance, du courant Nord (peintres des Pays-Bas). C'est une commande de monsieur Arnolfini, à l'occasion de ses fiançailles. Ce que montre cette image c'est la condition de la femme à cette époque, on voit le regard bas de la femme, elle est soumise. La question de la vertu, de la fidélité et du pêché sont centrales dans ce tableau. Dans le générique cette scène est tirée à l'extrême, on voit la femme balayer le peau de banane que son époux viens de jeter par terre.


*** American Gothic de Grant Wood ***
Wood est surtout connu pour cette oeuvre dans laquelle beaucoup d'américains se reconnaissent. Le troisième tableau représente un couple de fermiers à la mine peu réjouie. L'homme tient la fourche, symbole du travail et de l'argent. Là où la femme est cantonnée au travail domestique, ce qui explique son retrait sur le tableau. Dans le générique on la voit d'ailleurs finir dans une boîte de sardine et remplacée par la pin up (peinte par Gil Elvgren dans les années 50) bien plus jeune. La femme a toujours une image de soumise et ce n'est pas à elle de décider. On sait bien que dans la série c'est Gabrielle qui trompe son mari avec un homme plus jeune.


Grant Wood a voulu montrer, à travers ce tableau, la vie des Américains en campagne. Ses modèles ont été son dentiste et sa sœur (photo ci-dessous).



*** Of Course, I can! de Dick Williams, 1944 ***

Affiche de propagande de la Seconde Guerre Mondiale, visant à inciter les femmes au rationnement des aliments pour éviter tout problème de pénurie.

"Bien sûr je peux ! Je suis on ne peut plus patriotique,
et les coupons de rationnemment ne m'inquiètent pas !"

Dans le générique, la femme croule sous le poids des provisions qui lui échappent des mains. Parmi ces dernières on retrouve la boîte de Campbell's Tomato Soup d'Andy Wahrol. Néanmoins, la femme gagne en importance. Alors que les hommes sont au front, elles participent à la construction des appareils militaires et ainsi affirment leur indépendance.


*** Romantic Couple et Arguiing Couple de Robert Dale ***
La boîte de conserve vient se nicher dans une animation de deux œuvres de Robert Dale, avec la femme qui pleure et qui donne un coup de poing à son mari. La femme au foyer n'a plus peur de s'affirmer face à son époux. L'époque où elle était soumise est révolue.


On pense reconnaître le style de Lichenstein, et pourtant il s'agit en fait de Robert Dale. Il fait partie du mouvement
Pop Art. Comme Lichtenstein, il s'inspire des BD américaines (comics) et utilise les trames d'imprimerie agrandies comme fond.


Puis, retour sur un montage de Lucas Cranach l'Ancien avec les héroïnes qui viennent se placer sous l'arbre pour recueillir le fruit défendu.
Retour au départ. Les femmes n'ont même plus besoin d'attraper le fruit. Il leur tombe dans les mains. Le fruit défendu leur est autorisé, pour avoir subi tant de vengeances pendant les siècles.


Si les actrices apparaissent à la toute fin du générique, au moment où l’on revient au jardin d’Eden du début, c’est suite à la demande expresse d’ABC. Comme souvent, les chaînes imposent un visuel du ou des héros de la série (House, Ghost Whisperer).

Aujourd'hui les femmes travaillent, les hommes font de la figuration. Ils vont retourner au foyer s'occuper des enfants, des tâches ménagères. Et ce n'est pas eux qui vont prendre les décisions. Mais il y a une ambiguïté, puisqu'il s'agit d'un tableau représentant la Génèse : tout le monde connaît l'importance de la Bible aux États-Unis. Comment mener une vie de pécheresse lorsqu'on est croyant et qu'on vit dans un pays croyant ? On devient une Desperate Housewife.

Pour info, il n'y a jamais eu de pomme dans la Génèse. C'est le "fruit défendu", sans précision duquel. Suite à une erreur de traduction dans la Vulgate (la bible traduite en latin) : les deux mots "mauvais" et "pommier" se trouvent être en latin "malum" et "malus", et "pomum" signifie "fruit". C'est ainsi que le "fruit défendu" est devenu une pomme depuis le Moyen-âge, notamment dans les représentations picturales. (Merci à Vierges Songes pour ses précisions.)

video

N.D.A. : Si vous avez trouvez cet article intéressant, merci de poster un commentaire pour me le faire savoir. Et n'oubliez pas de citer mon blog en référence si vous réutilisez cette recherche, vue le temps considérable que j'ai mis pour regrouper toutes ces informations. Merci. :)

19 commentaires:

mama a dit…

super article
Amicalement
Mama de http://www.sirpriz.com
Swaps et amitié

vierges songes a dit…

il y a une grosse erreur à la fin de ton article : malus signifie à la fois "pommier" (non pas "pomme" comme tu l'indiques) et "mauvais". "Pomum" signifie "fruit". D'où la confusion entre le fruit défendu (mauvais) de la connaissance et une banale pomme depuis la mésinterprétation de la vulgate. Cordialement.

DookieCow a dit…

J'ai pris en compte tes indications Vierges Songes et modifié le post en conséquence. J'aurais du être plus attentive durant mes cours de latin au collège... Merci.

Vierges Songes a dit…

Chère Dookiecow,
Comme tu es bretonne et que ton blog est sympa (fallait de bonnes raisons !^^), je me ferais un plaisir de te donner le lien vers le dossier que je suis en train de réaliser sur le générique de DH (payant bien sûr ! pas folle la guêpe non plus ! ^^). Car je suis désolé de te le dire mais ton relevé iconographique, comme tous ceux présents sur le web concernant cette séquence, est erroné (le type pas pédant déjà! mdr). Il faut dire qu'il m'a fallu de bonnes heures de recherche pour connaître la véritable provenance des images (ex : il ne s'agit pas de ces Cranach là, mais d'un seul)... J'espère penser à revenir dans un mois (après le rendu de mon dossier) afin de te filer le lien ce qui te permettra de corriger et compléter, si tu le souhaites, ton article. Pardon pour cette intrusion en règles ^^ Cordialement.

Vierges Songes a dit…

Je viens de relire mon commentaire et le ton est un peu... pas sympa, je trouve. :-(
Alors désolé encore une fois, et puis à très vite !

DookieCow a dit…

^^ Merci pour tes nouveaux commentaires Vierges Songes. Je ne les trouve pas "pas sympa" comme tu dit. Tu as su bien les commencer en soulignant que je suis Bretonne (dans le sens positif) et que mon blog était sympa... Merci, je le trouve sympa moi aussi... lol Pas de soucis pour ton "intrusion en règles", c'est fait dans les règles et avec quelque MDR et ^^ ça passe tout seul... lol. De plus, je trouve cela intéressant que cet article fasse réagir les gens, et au contraire je souhaite être le plus exacte possible dans mes propos. Sache d'ailleurs que j'ai passé moi aussi beaucoup d'heures à faire mes recherches (mais pas encore assez visiblement). En plus de mes cours d'anglais, j'aurais dû être plus attentive durant mes cours d'histoire de l'art... Sans rancune Monsieur pas pédant pour un sous... ^^

Vierges Songes a dit…

De retour... ^^

Alors, j'ai pris le décision de ne pas mettre en ligne (en vente sur des sites type Oboulo...) mon dossier sur le générique de Desperate Houseviwes.

Je te propose par contre de me contacter par e-mail si tu es toujours intéressée : vierges.songes /at/ hotmail.fr (le /at/ équivalent à l'arobase, je préfère ne pas mettre mon adresse complète sur le net).

A bientôt peut-être !

DookieCow a dit…

Je viens de découvrir que Erwan du site : http://www.iconique.net/desperate-housewives-charmes-dun-generique-de-serie-americaine-12/
a publié un lien vers mon article et je tiens vivement à le remercier. Cela fait toujours plaisir de voir que les gens reconnaissent votre travail. Allez-y faire un tour, son analyse très poussé est vraiment intéressante.

charlotte a dit…

ce generique est un parfait exemple de la suprematie stanique sur l enviroment holywodien il evoque en effet divers allusion au satanisme ils sont present dans un premier temps le lien avec epoque egyptien que l on sait bien une epoque ou les dieux etairt des humains qui refuter toute possibiliter d une puissance divine a la creation et l oeil d horus symbole irrefutable des illuminatis ensuite le serpent penchait au dessus des desperate housewives au moment ou les pommes tombes on voit le serpent (animal diabolique) avoir un air malin comme si il etait satisfait de voir ces femmes ce rebelles contre les loi divines ou les femmes sont des objets de desire (sex) et ou leur seul occupation et le divertissement l argent et la beaute superficielle qui peut dire le contraire aucune de ces femmes ne ressemble a nos voisines mais cette serie souhaiterais bien voir toutes les femmes se devergonder

DookieCow a dit…

tous les avis sont bon à prendre Charlotte même si je trouve ton raisonnement quelque peu excessif, mon article aura eu o moins le mérite de te faire réagir. par contre, nous pouvons trouver des allusions satanique partout si nous partons de ton principe. d'ailleurs, je trouve ce mot beaucoup trop fort et il me gène.
je trouve facile et trop convenu de toujours critiquer Hollywood (ou l'Amérique) et ses travers alors même que ces même personnes "consomment" ce qu'il en ressort entre les films et autres séries TV. il faut savoir remettre les choses à leur place, ceci est fait pour divertir. ses femmes ne sont que le reflet de celles de la société actuelle et il n'y a rien de mal à cela. personne n'est parfait, le croire est une triste utopie. personne (sauf rare exception) n'est foncièrement bon ou mauvais : il existe une part d'ombre en chacun de nous, et vis versa.

Anonyme a dit…

Excellent article. Merci pour cette brillante étude. Je suis prof d'Histoire des Arts et j'avoue que je vais m'inspirer de ce travail, notamment pour la présentation de l'option Histoire des Arts dans mon lycée. Je te dirais si ça marche mais je n'en doute pas.
Concernant les époux Arnolfini de Van Eyck (ah quel génie ce Van Eyck), il y a même beaucoup de choses qui vont dans le sens de ton analyse sur la femme dominée. Giovanna Cenami, puisqu'il s'agit d'elle, tend sa main à son fiancé en signe de fidélité. Au-dessus (mais il faut zoomer pour le voir), une sculpture du mobilier en arrière-plan est en perspective juste au-dessus de sa main. C'est un monstre féminin qui rappelle les gargouilles gothiques, signe du Mal qui pèse justement sur l'épouse infidèle. A gauche du tableau, sur la fenêtre, on peut voir des pommes qui, comme chez Cranach, font référence au pêché originel bien sûr. Certes la femme est soumise mais d'aporès certaines analyses, il y a une nuance à apporter. L'époux serait de condition inférieure, d'où le fait qu'il tende la main en-dessous de celle de sa fiancée (ce serait un mariage "morganatique"). Voilà pour les petites précisions que je voulais apporter sur ce tableau d'un maître que j'adore (et qui d'ailleurs serait le témoin de mariage, représenté dans le miroir au fond de la pièce)...
Encore une fois, merci et bravo pour cet article.

DookieCow a dit…

merci pour ces précisions sur le tableau de Van Eyck et tous ces compliments. cela me touche toujours. tant que tu n'oublies pas de faire référence à mon travail, il n'y a pas de soucis.

soumia a dit…

Salut
Merci pour ce que tu as fait, ça permet au moins aux gens d'apprendre même quand ils se gavent de télé, surtout qu'il s'agit d'oeuvres connues... je cherchais le titre du "Of course I can"... et c'est génial tu es là !
Merci

DookieCow a dit…

Merci Soumia pour tes gentils compliments. Décidément cet article a beaucoup de succès ces jours-ci. Cela me touche beaucoup. Comme quoi on peut être sérivore et travailler sa culture générale/artistique au passage !

Anonyme a dit…

salut alors je trouve ton blog tres interresant et g pu enrichir mon analyse d'histoire des arts de troisieme qui consister sur ce generique meme si on a surtout etudié la derniere image .
MERCI

Crazy Sandy a dit…

Et bien de rien cher Anonyme. Contente que cela est pu te servir. J'espère qu'un peu grâce à moi tu as eu une bonne note à ton analyse. :) Merci en tous les cas pour ton petit commentaire.

Ce post date du début de ce blog mais rencontre visiblement toujours du succès, encore aujourd'hui, malgré l'arrêt de la série.
Preuve qu'ils devraient faire plus souvent ce genre de générique des plus créatifs.

Anonyme a dit…

Bien dit !!!!!;-)

Anonyme a dit…

Super article ! ceci explique cela, très intéressant de connaître le sens de tout ça.
C'est vraiment travaillé et intelligent :)
merci

Crazy Sandy a dit…

Merci Anonyme du 10 sept 2014. :)
Ça fait toujours plaisir quand les gens me postent un petit message. Même si maintenant ça fait des années que j'ai posté tout ceci. J'avais en effet à l'époque passé du tps à rassembler les infos. Ce générique était vraiment de toute beauté. Dommage que lors des dernières saisons il était coupé au montage.