mardi 12 mai 2009

Free to be glee

Pour voir l'ensemble des affiches, cliquez Glee.

Une petite leçon d'anglais s'impose pour comprendre le terme glee, ou plus exactement ce qu'est le glee club. Il s'agit de... roulement de tambours... la chorale... Ça casse des briques, hein ? Soyons honnêtes : qui n'a jamais rêvé de faire partie de la chorale de son école ? Non vraiment pas ?!? OK. Alors je vais me sentir bien seule en vous révélant que durant ma scolarité, j'étais en 6e ou en 5e, je ne me souviens plus exactement, j'ai fais partie d'une chorale. Écrire ce post m'a rafraîchi la mémoire. Je me souviens que nous devions tous porter un haut blanc et un pantalon noir, l'uniforme de rigueur. L'expérience fut de courte duré mais elle me permis néanmoins de comprendre l'état d'esprit des gleeteurs et gleeteuses. Sauf que notre répertoire, c'était genre L'aigle Noir (Barbara) et autres Santiona (Hughes Aufray). Rien à voir avec celui des chanteurs de Glee : Don't Stop Believin! by Journey (l'un de mes groupes préférés), Rehab by Amy poivrotte Winehouse ou encore Grease, You're the One that I Want.


Un truc que je n'avais pas compris au premier abord en découvrant les teasers de la série mais qui m'a fait tilt en découvrant les affiches : c'est le titre avec la main en forme de "L". Pourtant quand vous regardez plus attentivement les affiches, vous voyez clairement les "losers" de la chorale arborer ce "L" devant leur front, ou au contraire sur d'autres affiches les "In People" faisant ce même signe pour toujours désigner les "losers". Tout ceci à juste titre. Si comme moi, vous avez un assez
huge bagage en matière de films autres séries américaines (pour ado dans le cas qui nous concerne), vous aurez déjà remarquez que quand un personnage veut se moquer d'un petit binoclard boutonneux (le souffre douleurs caricaturale à souhaits... mais ceci est un autre débat) : il le traite de "looser" et en même temps fait ce geste avec sa main contre son front. Vous aurez d'ailleurs remarqué que généralement c'est un membre demeuré de l'équipe de football américain. Bah oui, on peu pas passer à travers tous ces plaquages sportifs sans quelques petits dommages. Quoique, n'excellant généralement que dans cette matière, il n'y avait peut être rien de cérébralement viable à la base... Bouh... I'm a bad person. Comment ça, on voit que j'ai été persécuté par ce genre de personnes à l'école ? Je faisais partie de la chorale, pas sportive pour un kopeck, je portais des lunettes en plastiques aux couleurs ridicules bien avant que se soit "tendance", je n'avais pas d'amis, encore moins de mec, je regardais les séries TV à l'époque où personne ne les regardait, j'avais mon monde imaginaire, je portais des t-shirt taille XL pouvant en contenir deux comme moi, je manquais souvent l'école pour raison de santé, etc... Donc pour en revenir la question : oui j'ai eu mon lot de connards persécuteurs. Mais comme on dit, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. En quelque sorte. Et puis j'ai gagner en sens de l'humour et en grande gueule, avoir des amis y contribue pas mal. J'ai aussi découvert la joie des t-shirts à ma taille, décolletés et autres Wonderbra. Et en entrant dans le monde du graphisme, par le biais de mes études, la chance de rencontrer des gens weird like me. Et ça, ça n'a pas de prix. Finalement, c'est (presque toujours) cool d'être différent. Le tout, c'est dans faire une force, et je crois que c'est la conclusion que l'on peut apporter en parlant également de la série Glee.


Maintenant, à nous de juger le 19 Mai prochain avec la diffusion en avant-première du pilot sur la chaîne FOX juste après American Idol (La Nouvelle Star, version ricains, un carton d'audience). Avec un tel lead-in (première partie de soir dans le jargon télévisuel) la série ne peut que fédérer un maximum de spectateurs, et ainsi confirmer la décision de la chaîne de diffuser à partir de la rentré prochaine au minimum 13 épisodes. En tous les cas, force est de reconnaître que la promotion a été forte intelligente, comme celle du film Cloverfield au cinéma. En ayant présenté aux journalistes le premier épisode il y a quelque mois, la série bénéficie grâce aux bonnes critiques de ces derniers d'un énorme buzz avant même sa diffusion. Les projections dans différentes écoles au travers des USA la semaine dernière et la diffusion auprès du grand public mardi prochain de ce même épisode vont permettre de consolider et augmenter le niveau de fans déjà existant, amplifiant de ce fait ce bouche à oreilles fort positif. L'attente durant toute la période estivale va permettre d'accentuer ce buzz jusqu'à la diffusion à la rentrée prochaine. FOX espère ainsi pouvoir se démarquer au milieu de ces dizaines et dizaines de séries diffusées chaque année. Un moyen comme un autre de tirer son épingle du jeux. Après, advienne que pourra.


En attendant, allez faire un tour sur le site officiel de la FOX pour en savoir plus sur la série avec des reportages et autres interviews. Ou encore ici sur un des rares sites français qui en parlait déjà en mars dernier (le buzz mes enfants... le buzz).

video
Glee Promo - Don't Stop Believin!
video
Glee Promo - Extended Trailer.

Truc de ouf de dernière minute posté samedi 16 mai, sur un site de fan : les 10 premières minutes du premier épisode de la série. ÉNORME !!!! Plus que deux jours à attendre. Enfin trois, le temps de le trouver sur le net le lendemain... Hein ? Quoi ?!?

Aucun commentaire: