lundi 28 février 2011

Oscars 2011, moments de rire choisis

Voici donc un pot-pourri de vidéos que j'ai réalisé suite au visionnage, cet après midi, de la 83ème cérémonie des Oscars, diffusée hier soir en direct du Kodak Theatre d'Hollywood. Elle fut présenté par les jeunes acteurs Anne Hathaway et James Franco, histoire de rajeunir quelque peu un événement vieillissant.
Certes, les prix du Best Actor et de la Best Actrice furent remis, sans surprise, à Colin et Nathalie. Une part de moi aurait adoré voir Jesse Eisenberg gagner. Il est tellement magnifique dans le film de Fincher. Mais la soirée était celle de The King's Speech, même, au surprise, pour les prix du Best Picture et Best Director pour Tom Hopper. Bien que j'ai adoré le film (au delà de ce que j'aurais imaginé) je suis resté sur le cul quand je n'ai pas entendu le nom de David Fincher. The Social Network était ABSOLUMENT brillant et le méritait amplement. D'ailleurs cela me rappel combien l'acquisition du dvd devient de plus en plus urgent, pour renouveler le plaisir du visionnage lors de la sortie en salle.
Sinon le prix des Best Supporting Actor/Actrice sont allés, sans aucun mystère à Christian caméléon Bale et Melissa Leo pour leur rôle dans The Fighter. Mais en même temps, Bale en méritait un depuis trop longtemps, tellement cet acteur se donne à fond à chaque rôle que ce soit psychologiquement et physiquement. C'est pour moi un génie, tout comme Robert Downey Jr., comme on en fait peu. Il peut être celui qui fait parler beaucoup de lui pour ses coups de gueules à grand renfort de "F" words (comme il le dit lui-même) et être ému aux larmes quant il en vient à parler de sa femme. Adorable. Quant à Melissa, elle est si spontanée et belle en robe de soirée (diamétralement opposé à son rôle dans le film) que l'on ne peut être qu'heureux pour elle.

Mais revenons-en à ce florilège de vidéos que j'ai décidé de vous présenter ici :

video

Tout d'abord le début de la soirée avec les deux co-présentateurs qui apparaissent au milieu des films nominés (Inception, The Social Network, True Grit, Black Swan (the Brown Duck), The King's Speech, Back to the Future), à grand renfort d'effets spéciaux avec le renfort d'un ancien présentateur de ce show Alec Balwin et aussi le merveilleux Morgan Freeman. C'est excellent et très drôle. J'avais oublié combien Anne Hathaway pouvait être très drôle. Sans oublier le concours familial de la mère de cette dernière, ainsi que la grand-mère de James Franco (fan, tout comme moi, de Marky Mark).

video

Ensuite, le plaisir de voir la charmante Anne chanter divinement bien. Et enfin, la présentation de Russel Brand et la sublime Helen Mirren pour le Best Foreign Film. La surprise de découvrir Mirren parlant français, et la traduction très particulière de Brand. Très drôle.

video

S'en suis l'interprétation de "I See the Lights", par Mandy Moore et surtout, SURTOUT Zachary Levi que j'adore dans la série CHUCK. Ils sont les deux voix/héros du film de Disney Raiponce (Tangled) qui m'avait fait beaucoup rire. Flynn est un prince plus que charmant et voir Zac en costume-cravate rouge ne fait qu'accentuer ce sentiment.

video

Ensuite voici qu'arrive une petite bulle de bonheur et de légèreté. Au milieu de cette longue cérémonie, un jeune étudiant de l'école de cinéma NYU : Luke Matheny. Il remporte le prix du Best Live Action Short Film, des mains de Jake, I Love You, Gyllenhaal et Amy Adams pour le son film de fin d'études de 18 minutes God of Love. Création à l'image du réalisateur/scénariste/acteur principal, décalé et touchant. Il vous attrape le cœur et vous n'avez envie que d'une chose après sa prestation, foncer sur le net pour découvrir qui est ce grand bonhomme dégingandé ? Peut être l'un des grands réalisateurs de demain. Résultat, j'ai eu la surprise de découvrir qu'il était âgé de... 34 ans. Et moi qui pensais que c'était un tout jeune vingtenaire. Il a, tout comme moi, le super pouvoir de faire bien plus jeune que son âge. Un don très rare et parfois difficile à porter.

video

Un moment aussi absurde qu'hilarant avec ce mash-up d'extraits de films :
Harry Potter and the Deathly Hallows, part1 : "Tiny Ball of Light", by Ron Weasley & Hermione Granger.
Toy Story 3 : "We're Still Here", by Woody & the Toys.
The Social Network : "Fishing for Facebook", by Sean Parker.
Twilight 3, Eclipse : "He doesn't Own a Shirt", by Edward Cullen.
Ma préférence va au premier et au dernier, à pleurer de rire.

video

Et enfin, mais non des moindre parce qu'impliquant le beau, le magnifique, le charismatique et tout aussi drôle Robert Downey Jr. Il s'agit de la présentation, avec Jude Law, de l'award du Best Visual Effects. On retrouve la même complicité que dans Sherlock Holmes. C'est à l'image du discours de Downey lors des derniers Golden Globes, il parle avec humour de son passé. Entre temps il est passé (pour mon plus grand bonheur) chez le coiffeur mais n'a rien perdu de son mordant.

Aucun commentaire: