lundi 2 mars 2009

Superbad


Bon ce film est la parfaite image des trucs bien graveleux d'ados en rûte près à tout pour perdre leur virginité façon American Pie. Mais c'était l'occasion de revoir le jeune acteur, Michael Cera, qui mettait en cloque Juno dans le film éponyme. Et il apporte un peu de tendresse et beaucoup de maladresse à son personnage ce qui le rend attachant. Enfin c'est la marque de fabrique Cera, mais c'est pour ça qu'on l'aime le jeune et puis quelque chose me dit qu'il ira loin. Affaire à suivre. Dernièrement je l'ai retrouvé dans Nick and Nora's Infinite Playlist, un road-movie dans les rues et les clubs de NYC la nuit. Un film pour ados bien plus intelligent que la moyenne, avec une superbe playlist hors des sentiers battus. À voir ! En France, le film est sortie sous le titre Une nuit à New York... No comment.


Mais pour en revenir à Superbad, le vocabulaire pre-pubère, virginal, pre-coïtale peut lasser les spectateurs plus âgés ou tout simplement nous les femmes. Cependant, on ne peut nier certaines crises de fou
rire notamment en ce qui concerne Mc Lovin et ses périples avec des flics vraiment, vraiment peu recommandables (clin d'œil à Seth Rogan).


En tous les cas, j'adore le générique avec nos héros qui move their bodies en rythme façon pub pour iPod Groove. Tout ça avec un max de couleurs unies, no dégradés, comme je les aime. Vive la couleur !

video

Aucun commentaire: