lundi 1 novembre 2010

Shameless, version US : premier trailer


À partir du 9 janvier prochain, la chaîne Américaine câblé Showtime (Californication, Weeds...) débutera la diffusion de sa nouvelle série, adapté de celle du même nom venant tout droit de chez les rosbifs, diffusée à l'origine sur Channel 4 (qui compte actuellement 7 saisons). Elle est ici adaptée par Paul Abbott, le créateur du show original et produite par John Wells (Urgences, Southland) et fût originalement développée pour la chaîne HBO, avant d'être repris par Showtime.

Allison Janney (mais c'est finalement Joan Cusack qui jouera dans la série),
William H. Macy & Emmy Rossum.

Synopsis (de la version UK) : À Chatsworth, dans la banlieue populaire de Manchester, une famille comptant six enfants vit, ou plutôt survit. Pour les enfants Gallagher, la vie est tout sauf un long fleuve tranquille... Depuis que leur mère, Monica, les a abandonnés pour refaire sa vie avec une femme, Fiona, l'aînée, âgée de 20 ans, élève du mieux possible sa soeur et ses quatres frères. Quant à leur père, Frank, paumé, chômeur et alcoolique, il dilapide l'argent des allocations familiales...



Dans la version Américaine (dont voici le premier trailer ci-dessus) c'est William H. Macy (plus habitué aux films indépendants et aux, brillants, seconds rôles) qui interprète le patriarche d’une famille modeste de Chicago dont les six enfants, et en particulier l’aînée (Emmy Rossum, elle aussi venant du cinéma, Le jour d'après, Le Fantôme de l’Opéra), prennent en main la gestion du foyer. L'occasion de retrouver également Justin Chatwin (Dragonball Evolution, Invisible...) dans le rôle de Steve, le love interest de Fiona, interprété à l'origine par James McAvoy qui depuis est partie tourner principalement aux USA. D'ailleurs, pour l'anecdote, l'actrice qui jouait Fiona (Anne-Marie Duff) est devenue sa femme à la ville.
C'est d'ailleurs pour ce cher McAvoy que j'ai un peu regardé la version UK à la base. Je ne me souviens pas exactement des intrigues mais à la vue du premier teaser la version US en semble très proche, jusqu'aux noms des personnages. On verra si c'est juste le pilot et qu'ils seront, j'espère, s'éloigner de l'originale à l'image de The Office US dont je suis actuellement entrain de rattraper mon retard avec un complet marathon. Je suis rendu au début de la troisième saison (sur sept) et suis d'ores et déjà fan de Jim et des duos qu'il forme avec Pam et Dwight, mais aussi de tous les autres persos secondaires qui sont tous attachants à leur manière. Ce qui n'était pas gagné d'avance vue que je suis une inconditionnelle de Community. Je ne m'attendais pas à autant rire mais cette série me surprend réellement et elle sait se montrer sérieuse, et très touchante par moments, ce qui est loin d'être évident pour une comédie.


Néanmoins, je ne peut m'empêcher de penser également à l'adaptation par MTV de Skins, dont j'ai pu voir il y a peu le premier teaser qui m'a insupporté au possible. La première saison est un complet copié-collé de la version UK, des dialogues en passant par les plans. Néanmoins les acteurs sont loin d'être aussi attachants et même si la chaîne se veut subversive on voit bien que le puritanisme Américain n'est pas loin et que MTV n'est pas Showtime ou HBO : entre le dessus de lit de Tony, où sa voisine qui se balade nue chez elle sous les yeux de ce dernier et où les barreaux de la fenêtre cachent stratégiquement ses seins. C'est comme Gossip Girl : du buzz pour rien. Et puis Cassie, la douce et évanescente Cassie ne ressemble à rien dans la version US si ce n'est à une pauvre junkie. Rien à voir avec l'évanescente blonde UK. Et enfin, Sid, mon personnage préféré, qui ressemble à un demeuré dans la version US. Je me demande comment ils vont conclure la fin de première saison parce que Skins UK avait mis la barre très haute avec notamment la reprise de la chanson de Cat Stevens : "Wild World", chanté par Mike Bailey (l'interprète de Sid) et le reste du cast de la série. Inoubliable ! Inégalable !

Et enfin, pour conclure, voici deux affiches reprenant le célèbre tableau de La Cène pour promouvoir la diffusion d'un épisode spécial Noël, avant le début de la saison 2 en 2004, que je vous avais déjà présenté ici à l'occasion d'un dossier sur les diverses ré-interprétations de cette peinture culte. Ces affiches résument bien la série.


ACTUALISATION (14 décembre) :
Voici les 20 premières minutes du premier épisode à dévorer sans plus attendre. Seul défaut, c'est beaucoup trop court. Principale qualité, deux paires de fesses masculines. Un exploit en si peu de temps, de voir autant de nudité, surtout que pour une fois c'est pour nous les filles. YES!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

A quand le titre et l'auteur du générique de fin utilisé dans Shameless.....

Surtout la version qui se trouvéà la fin du dernier épisode la première saison. Impossible à trouver.

DookieCow a dit…

Et bien cher Anonyme je ne peux pas répondre à tes questions. Ici, en l'occurrence, ce post porte sur la version Américaine qui va débuter l'année prochaine et comme je le dis, je connais très peux la version UK.

C'est l'inconvénient des séries Anglaises qui sont peu référencées sur les sites tel que tunefind.com qui permet de retrouver le titre d'une chanson et son interprète en fonction de la série-la saison et l'épisode. Très pratique.